Sélectionner une page

Le musée des Beaux-arts de Rouen accueille l’exposition Arts et Cinéma, les liaisons heureuses qui raconte l’histoire européenne du cinéma et de ses échanges avec les autres arts du 18 octobre 2019 au 10 février 2020. Alexis Kuperfis, nous emmène avec lui visiter l’exposition.

Une exposition qui fait le lien entre le 7ème et les autres arts

L’exposition met en parallèle des courants artistiques et les associent au cinéma selon un parcours chronologique. Il commence par la photo qui fait naître l’espoir de saisir les mouvements. D’ailleurs, saisir le mouvement, l’instant et la lumière, c’est aussi le cheminement des impressionnistes. En effet, les impressionnistes ont en quelque sorte précédé l’art cinématographique et en ont exploré les possibilités. En effet, que fait Claude Monet lorsqu’il peint 40 fois la cathédrale de Rouen à différent moment de la journée, si ce n’est inscrire la peinture dans le temps ?

Les frères Lumière sont ensuite arrivés avec leurs premiers films qui ont des sujets similaires avec les peintres impressionnistes, comme l’Arrivée du train en gare de la Ciotat et la Gare Saint Lazare de Claude Monet, ou encore leur film sur les Rochers de la Vierge à Biarritz et le paysage de mer d’Alfred Sisley.  

L’exposition se poursuit sur le lien du 7ème art avec le cubisme, apparu dans les années 1910 en parallèle du cinéma muet. Le personnage de Charlot est à l’origine de l’intérêt que porte Fernand Léger au cinéma. Le peintre va même réaliser plusieurs affiches de film pour de grand réalisateurs des années 20.  

Enfin, le visiteur fait un détour par l’abstraction et l’expressionnisme allemand et l’art de propagande soviétique. Puis sur le mouvement surréaliste, avant d’arriver à la Nouvelle Vague, notamment avec les expériences de couleur menées par Yves Klein, qui aurait influencé le cinéaste Jean-Luc Godard. La scène du film Pierrot le fou, où Jean-Paul Belmondo se peint le visage en bleu est une incontestable référence aux anthropométries d’Yves Klein.

Ces démonstrations de la porosité et des résonances entre les arts plastiques et le cinéma, ont aussi le mérite de redonner toute sa place au 7ème art.

Pour assister à cette exposition très instructive d’après Alexis Kuperfis, rendez-vous au musée des Beaux-arts à Rouen jusqu’au 10 février 2020. L’exposition Arts et Cinéma, les liaisons heureuses est organisée en partenariat avec La Cinémathèque française.

Tarif plein : 6€
Tarif réduit : 3€