Sélectionner une page

Alexis Kuperfis - un passioné d'expositions d’art et de musées

Tout le monde est au moins allé au musée une fois dans sa vie. Cependant, pour un bon nombre de personnes, c’était peut-être la dernière fois qu’ils assistaient à une exposition d’art. Et pour cause, ne pas avoir envie d’aller au musée est tout à fait normal. Ce type d’établissement est loin des préoccupations d’aujourd’hui. De plus, le simple fait de se rendre au musée n’est pas une partie de plaisir entre les files d’attente, l’immensité des lieux et la multitude d’œuvres exposées. Ou alors on se retrouve dans un musée tellement petit et vide, qu’on se demande si on est bien au bon endroit. Enfin, il y a le problème de l’art, avec un A majuscule. Bien souvent quand on se trouve devant, il ne se passe rien. En même temps, avec le bruit environnant, il est assez difficile de ressentir quelque chose.

De ce fait, comment faire pour profiter de ses visites au musée ? Alexis Kuperfis, en tant qu’amateur d’expositions d’art, vous donne quelques conseils.

Choisir son musée

Avant de se rendre dans une exposition, il est important de se poser une question : qu’est-ce que j’ai envie de voir ? Alexis Kuperfis pense qu’on ne s’interroge pas assez sur les raisons qui nous poussent à nous rendre au musée. Est-ce que j’ai envie de voir de belles œuvres ? De voir ou de revoir des œuvres en particulier ? De voir des choses que je connais ou à contrario que je ne connais pas ? Est-ce que j’ai envie d’être surpris ?

Quelles que soient les réponses à ces questions, elles peuvent vous aider à choisir ce que vous allez voir. Si vous savez ce que vous venez chercher au musée vous avez plus de chances de le trouver. De plus, si vous n’avez pas les réponses à ces questions, c’est sans doute que vous venez découvrir quelque chose de nouveau, ce qui est une excellente raison pour se rendre au musée.

Ne pas vouloir tout voir

Une fois arrivé au musée, il va falloir vous faire à l’idée que vous ne pourrez pas voir toutes les œuvres exposées. Surtout si vous visitez le Louvre qui récence 460 000 œuvres dont 35 000 exposés. Même si vous ne passez que 10 secondes devant chacune, il vous faudra trois jours et deux nuits sans pause pour tout voir.

Pour dire vrai, il n’est pas nécessaire de tout voir dans un musée. Laissez-vous aller à déambuler, perdez-vous si le cœur vous en dit vous êtes sûrs de tomber sur quelque chose d’inattendu. Quand une œuvre attire votre regard, arrêtez-vous. Regardez comment les œuvres sont installées. Si vous avez l’impression que certaines sont isolés des autres c’est peut-être qu’elles sont plus importantes. Une bonne raison pour aller jeter un œil.

Faire des pauses

Visiter un musée est assez épuisant. Physiquement, tout d’abord, car on ne marche pas dans un musée comme on devrait : on avance à petits pas, lentement, on passe son temps à s’arrêter et à rester debout. En somme, la combinaison idéale pour avoir mal au dos.

De ce fait, si vous avez mal partout il y a peu de chances que vous soyez intellectuellement et émotionnellement disponible pour vous connecter avec les œuvres. De plus, regarder de l’art demande beaucoup de concentration, c’est comparable à la lecture d’un livre traitant d’un sujet pointu. Donc, faites des pauses !

N’hésitez pas à vous asseoir souvent et à venir avec de bonnes chaussures. Pendant que vous êtes assis regardez les salles dans leur ensemble.

Prenez votre temps

Comme le précise Alexis Kuperfis, la plupart des personnes ont une fausse idée de l’effet que l’art peut produire sur elles. En effet, elles s’imaginent qu’en se retrouvant devant un tableau elles vont être directement bouleversées et transportées par l’œuvre. Hors cela arrive rarement. Le plus souvent, se retrouver devant un tableau, une sculpture, ou une installation ne produit que peu d’effets. Au mieux on se dit : « c’est joli » ou « c’est intéressant ça ». Parfois, on ne ressent rien du tout… Et comme on ne ressent pas les émotions que l’on pense que l’on devrait ressentir on cherche des explications, on se culpabilise, on se dit qu’on n’a pas les connaissances pour comprendre ou qu’on n’a pas la fibre artistique. « L’art n’est pas fait pour moi » est une phrase que l’on entend souvent de la bouche de personnes non-initiées. Personnellement, Alexis Kuperfis pense que si certaines œuvres nous frappent parce qu’elles sont immenses, choquantes, dérangeantes ou virtuoses techniquement, la plupart d’entre elles ne se laissent apprécier que si l’on passe du temps devant. Pendant une exposition : arrêtez-vous devant une œuvre, regardez-la. Votre regard va d’abord la parcourir dans tous les sens puis vous allez avoir l’impression d’avoir tout vu et envie de partir. C’est à ce moment-là qu’il faut un peu se forcer : restez, approchez-vous si vous voulez, prenez le temps, examinez les couleurs, les matières, la lumière, les détails. C’est à ce moment que vous allez commencer à découvrir des choses et que l’œuvre va vous devenir familière.

Méfiez-vous des cartels

Les cartels sont de petits écriteaux que l’on trouve dans les musées à côté des œuvres et qui vous donne des informations comme le titre, l’artiste, la date, la technique et éventuellement la période, le mouvement dans lequel l’œuvre s’inscrit et parfois un petit texte explicatif.

Le cartel est très utile pour avoir ces informations. Cependant, pour avoir des explications sur l’œuvre notamment en art moderne et contemporain, il n’aide pas vraiment le spectateur et le plus souvent le perd encore plus. De ce fait, Alexis Kuperfis conseille de ne faire attention qu’aux cartels simples et concis qui donnent des informations claires.

Appropriez-vous les œuvres

Souvent, on ne sait pas dans quel sens prendre un tableau ou une sculpture. Le conseil peut être de prendre des photos. Réfléchissez à ce que vous photographiez, au cadrage, à la lumière, etc. Ne prenez pas des photos neutres, prenez-vous pour un ou une artiste.

Vous pouvez aussi prendre un carnet et un crayon à papier et dessiner les œuvres qui vous plaise. Même si vous ne dessinez pas, abordez-les comme si vous alliez les reproduire sur papier. C’est notamment très efficace pour la sculpture. Par exemple : tournez autour en essayant de réfléchir à l’endroit où vous vous placeriez si vous deviez la dessiner.

De plus, impliquez-vous émotionnellement, amusez-vous. Cela permet de garder des souvenirs et de passer un bon moment.

Faites-vous confiance

Des images, on en voit tous les jours, que ce soit à travers la photo, la télévision, le cinéma ou la publicité. De ce fait, même si on ne s’en rend pas compte, on a déjà toutes les compétences nécessaires à la compréhension des images. Donc faites-vous confiance. Avec un petit peu de pratique, vous serez bientôt parfaitement à l’aise au musée et n’oubliez pas que votre première impression est souvent la bonne, si une œuvre vous met mal à l’aise, vous amuse, vous déroute, utilisez votre ressenti et analysez-le. Quels éléments dans l’œuvre vous font ressentir ce que vous ressentez ?

Si vous ne savez pas par quel bout prendre une œuvre posez-vous des questions simples sur ce que vous voyez, sans chercher à analyser : quelles sont les matières utilisées ? Est ce qu’il y a des éléments du quotidien ? Lesquels ? Est-ce qu’ils ont été transformés ? Comment ? Quelle taille fait l’œuvre ? Est-ce que je peux tourner autour ? Même si toutes ces questions ne vont pas forcément vous aider à comprendre toutes les questions que l’artiste a voulu soulever, cela vous donnera de bonnes pistes pour comprendre ce que vous avez devant vous et ce que vous pouvez ressentir.

Pour profiter au maximum de votre visite des expositions d’art au musée, ne pensez pas que ce type de sortie n’est pas fait pour vous. Laissez-vous juste aller, déambuler dans les salles et ne réfléchissez pas trop. Laissez place à votre ressenti. En suivant les conseils d’Alexis Kuperfis, vous pourrez peut-être vous découvrir une nouvelle passion.  

Le Blog

Retrouvez mes articles de Blog sur l’art :

La Nuit européenne des musées 2019

Depuis 2005, la Nuit européenne des musées a pour vocation de faire découvrir l’art au grand public en proposant une cadre unique qui amène à la découverte. Elle consiste à ouvrir certains établissements dans plusieurs pays européens durant une soirée afin d’inciter...

Contactez-nous

7 + 15 =